i-humain
On vous rappelle dans l'heure
Scroll to top

Journée de solidarité : que faut-il savoir ?


Needexperts - 23 avril 2021 - 0 comments

Journée de solidarité

Cette  journée consiste en une journée de travail supplémentaire est destinée au financement d’actions en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou handicapées.

Elle ne donne en principe pas lieu à rémunération supplémentaire, des dispositions étant toutefois prévues pour que les salariés changeant d’employeur en cours d’année n’aient pas à en effectuer plusieurs  dans l’année.

Pour l’employeur, elle s’accompagne d’une contribution financière de 0.3% des rémunérations.

Pour les salariés, la journée de solidarité prends la forme d’une journée supplémentaire de travail de 7 heures non rémunérées (au prorata temporis pour les salariés à temps partiel)

Comme tous les ans, les entreprises et leurs salariés ont l’obligation d’effectuer une journée de solidarité  et dans beaucoup d’entreprises, la journée de solidarité est effectuée le lundi de Pentecôte (lundi 24 mai 2021) mais peut être fixée à un autre moment

L’accomplissement de la journée de solidarité peut en effet  être fixée

  • un jour férie précédemment chômé autre que le 1er mai  (et en Alsace/ Moselle, ni le 25/26 Décembre ou vendredi saint)
  • ou selon toute autre modalité permettrant le travail de 7h précédemment non travaillées

Les salariés à temps partiel

Tout comme les contrats CDI, les salariés à temps partiel, intérimaires ou non mensualisés, la journée de solidarité est obligatoire. Cependant, elle est calculée au prorata de la durée normale de travail du salarié.

Les salariés en CDD

Tous les salariés du secteur privé sont concernés par la journée de solidarité. Elle s’applique donc également pareillement aux salariés embauchés en contrat CDD.

Les salariés en portage salarial

En portage salarial comme dans n’importe quelle entreprise, les même règles s’appliquent

En savoir plus

 

Related posts