i-humain
On vous rappelle dans l'heure
Scroll to top

La ruche et les abeilles 🐝 Mois aprés mois , découvrez la vie de nos petites protégées


Needexperts - 4 novembre 2022 - 0 comments

La ruche et les abeilles 🐝

Mois après mois , découvrez la vie de nos petites protégées

Depuis 2021 , nous parrainons une ruche au travers du réseau un toit pour les abeilles et avons choisi un apiculteur local Thierry Colin . D’abord apiculteur amateur, ce passionné en a fait son métier et il compte aujourd’hui un beau cheptel de 216 ruches.

Vous pouvez suivre ICI la vie de notre ruche et l’activité de nos petites protégées (elles sont 28.700 !)

Chaque mois c’est avec plaisir que nous attendons des nouvelles de nos petites protégées et cette année nous leur consacrerons une rubrique sur notre site Web .

La ruche en Novembre 2022 🐝

la ruche en novembre

Que se passe-t-il dans la ruche en novembre ?

Le froid devrait s’installer tout doucement et durablement dans les prochaines semaines.
Si les abeilles profitent encore de l’arrière-saison pour s’en aller ici ou là récupérer les derniers nectars de Dame Nature, elles vont bientôt se regrouper pour former une grappe d’hiver dans la ruche.

Cette formation leur permettra de maintenir la température de la ruche autour de 30 degrés et ce durant toute la période de froid.
Pour ce faire, elles contractent et décontractent les muscles de leurs ailes, ce qui provoque un dégagement de chaleur.
Lors de belles journées ensoleillées, quelques abeilles peuvent se risquer dehors et effectuer un vol de propreté.
La Reine ne pond plus et reprend des forces pour être prête dès le retour des beaux jours.

De son côté, l’apiculteur…
L’apiculteur termine les préparatifs du rucher pour un bon hivernage des abeilles. Il s’assure que les ruches seront à l’abri des vents violents.
Il leste les toits des ruches, réduit les entrées pour éviter les éventuelles prédations et contrôle les réserves.
A la miellerie, il s’occupe d’entretenir le matériel pour la saison prochaine et met en pot les derniers miels.

La ruche en Octobre 2022 🐝

Que se passe-t-il dans la ruche en octobre ?

Depuis quelques semaines, les températures diminuent et la pluie se fait plus fréquente un peu partout sur le territoire.
Les abeilles se font de plus en plus rares sur la planche d’envol et les floraisons estivales touchent à leur fin.
Les abeilles vont doucement rentrer dans la période d’hivernage.

De son côté, l’apiculteur…
Début octobre, l’apiculteur doit être particulièrement vigilant pour bien préparer la ruche et sa colonie à l’arrivée imminente de l’hiver.
Il joue son rôle de gardien des abeilles et s’assure qu’elles soient dans les meilleures conditions possibles pour hiverner convenablement.
Parmi les conditions requises, chaque ruche doit avoir suffisamment de réserves de miel, soit environ 20 kg.

La ruche en Septembre 2022 🐝

Que se passe-t-il dans la ruche en Septembre ?

Le mois de septembre est une période de transition entre la forte activité estivale et l’hivernage.
Les abeilles profitent de l’arrière-saison pour butiner les dernières fleurs et récolter les derniers nectars et pollens qui constitueront pour partie les réserves hivernales.
La saison touche bientôt à sa fin. Les abeilles vont commencer à se réorganiser au sein de la ruche.
La reine, qui pondait plus de 2 000 œufs par jour au printemps, et une partie de l’été, restreint volontairement sa ponte à quelques 200 œufs par jour.
Les abeilles vont s’empresser de remplir toutes les alvéoles vides de réserves.

Un seul objectif : être prêt pour affronter l’hiver.

Les abeilles d’hiver prendront doucement la place des abeilles d’été.
Ces dernières vivent en moyenne cinq à six mois, soit cinq fois plus que nos travailleuses estivales acharnées.

De son côté, l’apiculteur…
L’apiculteur doit accompagner ses protégées dans cette période de transition. Il commence par s’assurer que la colonie est saine et ne souffre pas du varroa.
Il retire également les cadres inutiles, pour permettre à la colonie de se resserrer.
Un trop grand espace vide demanderait davantage d’énergie à la colonie pour chauffer la ruche en hiver, et augmenterait le risque d’humidité et de moisissure :
l’ennemi numéro un de nos chères abeilles !
L’apiculteur peut aussi installer des « réducteurs » à l’entrée de la ruche qui empêchent les prédateurs, comme les petits rongeurs, de s’inviter dans la colonie.

La ruche en Aout 2022 🐝

Que se passe-t-il dans la ruche en août ?

L’entièreté de la ruche rentre dans une période plus calme que durant les mois précédents : La floraison de fleurs mellifères se fait de plus en plus rare, la reine ralentit la ponte, les abeilles ouvrières butinent de moins en moins…

Les dernières récoltes de pollen sont principalement réalisées par les abeilles dans le but de se nourrir.

C’est aussi le moment de faire de la place dans la ruche, les ressources étant restreintes, il est nécessaire de se séparer d’une partie de la colonie et pour cela, les abeilles prennent le parti de se séparer des faux-bourdons (les mâles). N’ayant pas de rôle défini lors de l’hibernation, ils sont simplement considérés comme des bouches supplémentaires à nourrir.

Quant aux faux-bourdons, ils sont, petit à petit, jetés de la ruche dans le but de réduire le nombre de petites bouches à nourrir.

Et du côté de l’apiculteur ?

Au mois d’août, l’apiculteur est présent pour la récolte des dernières hausses mais aussi afin de s’assurer que les colonies ne manquent de rien.

Pour cela, il s’occupe de réaliser ces différentes missions :

S’assurer des réserves de miel pour les abeilles
Traiter les ruches contre les parasites
Préparer et nettoyer leur matériel
S’assurer de la santé et la sécurité des abeilles

La ruche en Juillet 2022 🐝

Le mois de juillet est une période d’activité intense pour les abeilles. Elles n’arrêtent pas !
De la ruche aux fleurs et des fleurs à la ruche. Voilà le ballet incessant que vous pourrez admirer à cette période.
C’est qu’elles ne chôment pas nos petites.
De 6 heures du matin, lorsque le soleil pointe le bout de son nez à 21h le soir elles s’activent pour ramener à la ruche nectars et pollens frais.
C’est à cette période que vous pouvez les observer sur les fleurs. Et ce spectacle est juste incroyable…
Que se passe-t-il dans la ruche en juillet ?
Nous sommes au cœur de l’été. Si l’explosion des premières floraisons printanières a vu de belles miellées rentrer à la ruche, vers la mi-juillet, les floraisons vont commencer à s’étioler.Si les abeilles ont bien travaillé, elles ont déjà fait le plein de réserves et ont pu bénéficier de deux voire trois belles miellées.
Elles pourront même profiter de miellées plus tardives d’arrière-saison, comme le lierre.La reine pond encore abondamment quelques 2000 œufs par jour.C’est au solstice d’été au 21 juin que la colonie atteint son apogée.Le rythme actif dans la ruche va se poursuivre ainsi jusque-là fin juillet.Puis doucement, la reine va commencer à réduire sa ponte.

De son côté, l’apiculteur…
Pour l’apiculteur c’est la période de récolte des hausses à miel.
Une période intense pour nos apiculteurs qui doivent à la fois gérer la bonne santé des colonies, s’assurer que les abeilles ne manquent de rien (par exemple d’eau).
Il surveille également les miellées qui entrent dans la ruche.Il installe ainsi, sur les corps des ruches des hausses à miel que les abeilles vont charger en nectar. Lorsque les cadres sont plein et operculés, il peut récupérer les hausses (partie supérieure des ruches) qui constituent la future récolte.

La ruche en Juin  2022 🐝

La ruche en Juin

La ruche en Juin

Le mois de juin est une période de forte activité pour les abeilles.
Les floraisons sont nombreuses et la ruche bourdonne de toute part.
C’est donc aussi une période intense pour l’apiculteur, qui doit redoubler de vigilance. Immersion dans le monde des abeilles en juin !

Que se passe-t-il dans la ruche en juin ?
Jusqu’au 20 juin environ, la Reine pond très activement, jusqu’à 2 000 œufs par jour !
La ruche peut alors accueillir environ 50 000 abeilles. Les abeilles cirières continuent de bâtir les structures alvéolées de la ruche, les rayons.
Ces alvéoles servent à stocker le miel, le pollen ou le couvain. Une bonne construction est donc primordiale.
Comme au mois de mai, les essaimages sont encore nombreux et il n’est pas rare d’observer de belles « grappes » d’abeilles sorties de leur ruche !

De son côté, l’apiculteur…
Au mois de juin, les abeilles sont encore très actives et la production de miel augmente.
Il est temps d’effectuer la récolte du miel de printemps, qui sera bien différent du miel d’été.
L’apiculteur ne prélève que les cadres dont les alvéoles sont operculées.
Le miel contenu dans les alvéoles non operculées est trop humide et doit encore maturer avant d’être récolté.

La ruche en Mai  2022 🐝

En mai les abeilles font ce qui leur plaît !

Que se passe-t-il dans la ruche en Mai ?

Ça y est, la ruche bourdonne de partout. Le trafic sur la planche d’envol est dense. Certaines abeilles s’en vont sur les champs alentours récolter la première grande miellée printanière. D’autres, s’en reviennent à la ruche les pattes chargées de pollen et les jabots remplis de nectar.
Dans la ruche, la reine ne s’arrête plus de pondre. En mai, ce sont près de 2000 œufs qu’elle va pondre par jour.Il faut compter 21 jours pour qu’un œuf se transforme en future abeille. Trois jours pour passer du stade de l’œuf à celui de larve.

De son côté, l’apiculteur…
Pour l’apiculteur le mois de mai est une période très importante également.
D’abord, la surveillance est de mise puisque l’évolution rapide des colonies peut provoquer des essaimages comme évoqué plus haut.C’est aussi la période de la première miellée. L’apiculteur va donc s’afférer à ajouter sur les ruches les premières hausses à miel.
Ce sont les parties supérieures des ruches qui permettent à l’apiculteur de récupérer l’excédent de miel récolté par les abeilles.
On ne touche pas au miel du corp de la ruche qui constitue les réserves alimentaires de toute la colonie.

 

 

Article vers notre parrainage

Un toit pour les abeilles 🐝 Parrainage Needexperts

Suivez mois après mois nos petites protégées